Peindre sur du papier peint : une solution facile

Envie de rafraîchir un mur pour changer d’ambiance ou redécorer une pièce ? Peindre un mur tapissé est une solution qui a l’avantage d’être facile à mettre en œuvre. Voici quelques conseils et techniques pour vous aider à réussir vos travaux.

La préparation du support

Avant d’entamer la pose de la peinture, concentrez-vous en premier lieu sur le support sur lequel vous allez travailler. Faites un diagnostic de l’état du revêtement : est-il touché par l’humidité, l’usure ou encore les tâches ? Si le mur est abîmé, il est préférable de ne pas repeindre directement dessus, mais d’envisager de décoller le papier peint pour un résultat plus net. Bricoleurpro.com, un site pour apprendre le bricolage, vous prodiguera des astuces efficaces dans le décollement de votre vieille tapisserie. Des techniques manuelles ou à l’aide d’une décolleuse sont préconisées.

Passez ensuite à la préparation du support. Ôtez les caches des interrupteurs et des prises, les tringles, les chevilles et autres accessoires qui font obstacle. Puis, commencez le lessivage. Utilisez pour cela un litre d’eau chaude dans lequel vous ajouterez un verre de cristaux de soude. Nettoyez votre support à l’aide de cette solution et d’une éponge, sans oublier de porter des gants de ménage. Si vous apercevez des parties qui sont décollées, remettez-les en place en appliquant de la colle. Retirez l’excédent de produits et laissez sécher. Les éventuels fissures et trous quant à eux sont à combler avec de l’enduit. Après séchage, passez au ponçage et au dépoussiérage.

Les travaux préparatoires de ce bricolage à la portée de tous, s’achèvent par la pose de ruban de masquage destiné à protéger le long des plinthes, du plafond, des portes ou encore des fenêtres.

L’application de la peinture

Un détail important à savoir : les tapisseries affichant des reliefs ou des motifs nécessiteront certainement l’application de plusieurs couches de peinture. Il est vivement conseillé de procéder préalablement à des tests sur des endroits cachés pour avoir une idée du résultat final. La pose d’une couche d’apprêt vous permettra également de couvrir les motifs. Elle est avantageuse dans la mesure où en plus de favoriser l’absorption de la peinture vous évitant de mettre trop de couches, elle contribue à unifier la tapisserie sur le mur.

Quant au type de peinture, le glycéro comme l’acrylique peut convenir. Le premier a comme atout de mieux adhérer et le second, de dissimuler toutes les imperfections. Pour la partie couleur, tout dépend de vos envies de décoration. Mais si vous cherchez une tonalité qui s’harmonise avec votre mobilier, optez pour une teinte blanc cassé, beige, gris clair ou taupe. Servez-vous des accessoires comme les coussins, les lampes ou les rideaux pour apporter une touche de couleur.

Maintenant que vous êtes prêt, les choses sérieuses peuvent débuter. Attaquez toujours par les endroits qui ne vous permettront pas d’utiliser votre rouleau c’est-à-dire les plinthes, le long du plafond, les fenêtres ainsi que les portes. Un pinceau à rechampir vous aidera à cet effet.

Équipez-vous de votre rouleau et travaillez le reste du mur en passes croisées. Appliquez jusqu’à trois couches pour un résultat uniforme en veillant à attendre un temps de séchage entre les couches.

Peindre sur du papier peint : une solution facile
Vote

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

d21d6cfbd98b8c55dce6b2a7b147ab56yyyyyyyyyy