Comment monter un mur de pierres sèches ?

Dans un jardin au naturel, la pierre bénéficie d’une place de choix. Les murs réalisés à partir de ce matériau connaissent donc un succès fulgurant et permettent de cloisonner le jardin, de créer des plates-bandes ou de retenir la terre. La particularité de la maçonnerie à sec est qu’elle fait abstraction de produits habituellement utilisés dans la construction comme le mortier ou le béton. Des procédés précis sont alors à adopter, mais le résultat, à n’en pas douter, donnera de la valeur à votre maison.

Trouver les bons matériaux

La première étape consiste à trouver les bons matériaux, en l’occurrence la bonne qualité de pierres naturelles qui doivent de surcroît être en importante quantité. En fonction des régions, celles-ci pourront être en schiste, en calcaire ou encore en granit. Le problème est qu’il n’est pas aisé d’en dénicher. Il va falloir faire le tour des carrières ou des chantiers. Vous pouvez également vous en procurer auprès de marchands spécialisés, mais cette solution est plus onéreuse. Veillez à sélectionner les pierres plates, de préférence stratifiée ou litée (schiste, calcaire) tout en évitant celles dont les dimensions sont insuffisantes ou celles qui sont trop arrondies.

Les fondations

Une fois les pierres trouvées et triées, la prochaine phase est celle de la fondation. Nettoyez bien le sol et assurez-vous qu’il soit plat. Délimitez ensuite la zone sur laquelle vous allez placer votre mur en utilisant des piquets. Pour les fondations, le site des travaux dans la maison préconise de réaliser un décaissement de 30 cm de profondeur et de 40 cm de largeur. Comblez cette tranchée avec du gravier ou des petits cailloux.

Réaliser le mur de pierres sèches

L’assemblage commence par la création de la semelle qui est la base de la structure. Pour ce faire, créez une assise à partir de grosses pierres plates. Cette semelle aura pour mission de supporter les charges de l’édifice. L’alignement doit donc être parfait. Placez toujours les pierres de manière verticale, en suivant le sens des joints de stratification ou du lit de carrière, pour qu’elles soient résistantes. Un manque de stabilité risque de se produire si vous les placez de façon perpendiculaire au lit de carrière.

Ceci fait, vous pouvez poursuivre le montage de votre mur en pierres sèches. Il est préférable de tourner vers les parements extérieurs les pierres dotées des plus belles faces sur les rangées suivantes. Néanmoins, veillez à ce que les assises soient bien stables. Il faut que les rangées soient positionnées de façon à ce qu’elles puissent s’appuyer sur les assises inférieures. Autre point : vous devez également « donner du fruit » à votre ouvrage. Cela veut dire que la base de l’édifice doit toujours être plus large que le sommet. Une légère inclinaison vers l’arrière est indispensable pour retenir la terre, s’il est question d’un mur de soutènement.

Les espaces entre les pierres quant à eux devront être comblés avec des soustilles qui sont des éclats de pierres plates. Cela donnera de l’esthétisme supplémentaire et assurera cette stabilité tant recherchée. Les interstices peuvent également recevoir des plantes de rocailles. Une astuce pour éviter l’invasion des insectes non désirés.

Comment monter un mur de pierres sèches ?
Vote

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pulvinar justo odio libero Curabitur consequat. mi, suscipit libero in ut ut