Quelle protection pour votre escalier en bois ?

Avec le couloir, les escaliers sont sans nul doute les lieux de passages les plus empruntés dans une maison. Rien de surprenant si leurs marches s’usent très vite et perdent à long terme leur esthétisme. Vitrification, vernis, lasure, cire… Pour quels traitements et finitions opteriez-vous ?

Pourquoi est-il essentiel de protéger son escalier en bois ?

Des conseils sur la maison sont proposés sur ce site internet pour vous accompagner dans vos projets de décoration et d’aménagement de votre logement. Quant à votre escalier, quand bien même vous venez à peine de le remplacer, vous devez sans plus attendre le traiter et le protéger. Et vous devez faire pareil aussi avec du vieux bois.

C’est en effet tout simplement indispensable pour prolonger sa longévité, mais surtout pour préserver sa nervure, sa couleur naturelle et son esthétisme. Pour cause, dans la mesure où le bois est une matière vivante, ce matériau est particulièrement sensible aux agressions extérieures. Et parmi ses plus grands ennemis sont l’humidité, l’air sec, ainsi que la poussière.

Mais vous devez également composer avec les innombrables coléoptères et insectes xylophages très nocifs pour ne citer que les mites, les vrillettes et les lyctus. D’autre part, le bois est aussi très sensible aux versements de liquides de tout genre, aux tâches d’huile et de matière grasse, ou encore aux chutes d’objets. Ces accidents ne peuvent être malheureusement toujours évités notamment en cas de présence d’enfants dans la maison. Sans oublier les marques d’usures résultantes des innombrables passages.

Cire, vernis, lasure, vitrification : faites votre choix

Vous l’avez compris, à moins que vous ne vouliez tout le temps faire très attention, la meilleure des solutions est encore de protéger la surface de vos escaliers. Et l’on vous conseille de toujours commencer par les traitements contre les insectes, les champignons et les moisissures. Des produits chimiques destinés à cet usage sont nombreux dans vos magasins de bricolage.

Toutefois, pour ceux qui veulent jouer la carte bio et écolo, les huiles essentielles d’eucalyptus et de lemon-grass sont aussi très efficaces. Une  fois les traitements insecticides et fongicides faits, nombreuses possibilités se présentent à vous en matière de protection comme la cire ou l’huile de lin par exemple. Ces deux produits ont l’avantage de nourrir le bois. Toutefois, les marches des escaliers restent perméables aux tâches. Et pour ne pas vous faciliter la vie, cette finition doit-être renouvelée tous les six mois.

Pourquoi pas la lasure ? Cet enduit qui sert à la fois de protection et de décoration conviendra parfaitement si vous voulez garder l’aspect naturel du bois et garder visibles ses veines. De plus, les films de lasure sont de manière générale poreuse permettant ainsi une bonne respiration de ce matériau naturel. Son seul bémol est sa très faible résistance aux incessants va-et-vient.

Mais heureusement que vous n’avez pas à gérer ce problème avec le vernis. C’est encore aujourd’hui le produit le plus sollicité pour la protection des bois. D’ailleurs, on l’utilise aussi sur les meubles et sur les boiseries. Ses inconvénients sont cependant sa fragilité aux piétinements et aux chocs. D’où l’énorme succès rencontré aujourd’hui par les vitrificateurs. Très facile à poser, mais surtout à entretenir, la vitrification dure en moyenne une dizaine d’années.

Quelle protection pour votre escalier en bois ?
Vote

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

odio Praesent porta. risus id sem, Curabitur dolor diam ante. leo