peinture sous couche

Faut-il appliquer une sous-couche avant de repeindre un mur ?

Lorsqu’on décide de réaliser des travaux de peinture, la question se pose souvent de savoir s’il faut ou non utiliser une sous-couche. Pour répondre, il est intéressant de se demander à quoi elle sert et ensuite s’il faut l’appliquer dans tous les cas ?

À quoi sert une sous-couche de peinture ?

La sous-couche est la première couche de peinture que vous appliquerez sur le support.
Elle est en général de couleur blanche pour ne pas impacter la couleur de la peinture que vous poserez par-dessus.

Elle peut s’appliquer sur un support neuf. En effet, un support tel que du placo peut avoir tendance à boire beaucoup lors de la première couche de peinture. La peinture spéciale sous-couche viendra bloquer le fond de toute porosité.

La sous-couche est particulièrement adaptée en cas de rénovation, et ce, pour plusieurs raisons. Si la surface à repeindre est jaunie, tachée ou si elle présente des imperfections, la sous-couche viendra les recouvrir avant l’application de la peinture définitive. Elle est idéale pour la rénovation de supports de couleur foncée lorsque vous souhaitez les rafraîchir avec une peinture au ton plus clair. La sous-couche blanche viendra bloquer l’ancienne couleur et vous pourrez repeindre sans risquer de voir celle-ci réapparaître en fond.
La sous-couche de peinture est aussi très utile sur des fonds qui ont été enduits où elle réduira les défauts.
De même, elle est vivement conseillée lorsqu’on souhaite poser certaines matières comme de la chaux ou du béton.

Enfin, si vous envisagez de repeindre des meubles ou des supports en bois, il peut être important d’utiliser une sous-couche qui bloquera le tanin, et empêchera l’apparition d’auréoles jaunes qui sont typiques des remontées de substances tanniques contenues dans le bois.
La sous-couche syntilor est idéale pour tous ces travaux notamment ceux sur des supports en bois comme des parquets, des boiseries, des meubles….

Faut-il appliquer une sous-couche dans tous les cas ?

En général, on est toujours pressé par l’envie d’observer le résultat des travaux entrepris, et il peut être tentant de supprimer l’étape de la sous-couche, car vous pensez que c’est une perte de temps. Est-ce une bonne idée ?

Il faut admettre que, dans l’hypothèse où le support répond à certaines conditions, il est possible d’évincer cette étape. Cependant attention, la surface à repeindre doit être parfaitement préparée, lisse et surtout non-poreuse.

Dans tous les autres cas, l’étape de la sous-couche est vivement conseillée pour ne pas dire obligatoire. Si vous ne voulez pas prendre le risque de voir votre peinture absorbée par le mur comme s’il la buvait, ou de la voir moins bien adhérer, n’omettez pas la sous-couche de peinture.
Cette étape évitera la multiplication des couches de peinture nécessaires et par conséquent, elle vous fera gagner du temps et de l’argent, en vous évitant d’acheter davantage de peinture et éventuellement d’être contraint de retourner au magasin.

Enfin, si vous envisagez de faire quelques économies en utilisant une peinture bon marché en guise de sous-couche, méfiez-vous néanmoins de sa qualité. En effet, les peintures spéciales sous-couche comme la peinture syntilor, sont conçues de manière à renforcer l’adhérence de la peinture que vous appliquerez par-dessus et à optimiser sa tenue dans le temps.

Un partage ? merci !

Laisser un commentaire